La réception du leader du championnat qui, du haut de ses 3,2 millions d’euros de budget, caracole en tête n’avait rien de rassurant pour nos joueurs qui se voyaient opposés à une véritable armada d’internationaux et de joueurs rompus aux joutes européennes en club!

 

Et le déroulé du match va donner raison au plus fort, même si cela n’a pas toujours été le cas aux Malteries cette saison! Malgré une envie de bien faire, nos joueurs ne peuvent malheureusement rien faire face à la puissance de feu de Molinié, Onufrienko, Kudinov et consorts. Toujours plus rapides, plus forts ou plus justes, le joueurs euréliens finissent par trouver une situation claire presqu’à chaque fois.

Les gardiens ne sont pas à la fête et même si Maxime Duchêne s’en sort un peu mieux, le rendement final sera en deçà des performances habituelles. Mais difficile de jeter la pierre à l’un ou à l’autre. Nos joueurs n’ont jamais cessé de se battre pour revenir, tenter d’instiller le doute dans les têtes chartraines, mais rien n’y a fait. Le leader était simplement trop fort vendredi soir pour le promu strasbourgeois.

 

On retiendra, comme à chaque sortie un état d’esprit irréprochable de nos joueurs, qui se sont toujours accroché et n’ont jamaisbaissé pavillon même dans la difficulté. Au final l’addition peut paraitre sévère au regard de tous les matchs accrochés disputés jusque là cette saison, mais il illustre surtout la différence entre un club prêt à monter en Lidl Starligue et un autre qui se bat pour l’instant avec les moyens du bord. Mais l’avenir peut s’éclaircir rapidement pour l’ESSAHB si tout le monde parvient à adhérer à un projet qui se construit pas à pas.

 

La prochaine échéance de ce championnat de Proligue mènera nos joueurs dans la banlieue orléanaise pour y affronter Saran qui vient de briser sa série noire de défaites. Tout comme à Chartres, l’effectif saranais dispose de joueurs d’un niveau supérieur (Sierra, Rodriguez, Drouhin pour ne citer qu’eux) et la tâche s’annonce compliquée. Mais il ne faut pas oublier ce qu’il s’est passé au match aller, où nos joueurs, héroïques avaient fini par l’emporter! 

 

Crédit photo : Martial Lithard

SLG