Cette douzième journée de Proligue voyait se présenter aux Malteries un adversaire de taille, Saran, deuxièmes au classement, alors que l’ESSAHB occupe l’avant dernière place. En effet, dans leurs rangs on peut apercevoir des noms prestigieux, comme les espagnols José Manuel Sierra, ou encore le demi centre Chema Rodriguez, tous deux champions du monde avec l’Espagne en 2013! Une véritable montagne à gravir pour nos joueurs qui ont prouvé à maintes reprises qu’ils n’avaient pas froid aux yeux!!!

Le début de match était accroché et personne n’arrivait à prendre l’avantage, mais comme le souligne Arthur Muller : « Nous avons fait une très bonne première, on montait les ballons, on les faisait déjouer et on arrivait à les mettre en échec sur le faux rythme qu’ils nous imposaient ». 

Tant et si bien que les écarts n’excédaient jamais les deux buts, que ce soit d’un coté ou de l’autre. Comme à son habitude, l’ailier droit saranais Matthieu Drouhin permettait régulièrement à son équipe de rester au contact, sur pénalty notamment. Et dans les cages, Sierra sortait plusieurs exploits. Dans les dernières secondes de la première période c’est Arthur Muller qui permet aux Bleus de recoller à 15-15 à la pause. Un score on ne peut plus logique.

 

Et ce n’est pas la deuxième mi temps qui va permettre de voir une équipe s’envoler! Les égalités se succèdent, mais la stratégie adoptée par les alsaciens va commencer à s’avérer payante. Arthur Muller nous la dévoile un peu : « On savait que Saran avait 8 très gros joueurs, mais une profondeur de banc limitée, donc en première mi temps nous avons essayé de monter tous les ballons pour les fatiguer un peu, puis en seconde on a essayé de gérer au mieux le rythme. »  

Et ça paye, puisque les joueurs de Fabien Courtial perdent beaucoup de ballons (15 au total, contre 9 à l’ESSAHB). Nos joueurs ne
vont alors pas se priver pour faire un break dans le money time (29-27, 55′). Bien aidés par un Joffrey Bonnemberger en dynamiteur de défense (6/6 dans les 20 dernières minutes), et un Zlatko Daskaloski qui met plusieurs joueurs en échec également dont Matthieu Drouhin d’habitude si efficace…

 

Lucas Hugard permet aux Bleus de prendre pour la première fois du match trois longueurs d’avance à une minute du terme! La victoire est acquise, et le dernier but de l’ailier gauche Arnaud Lamazaa n’y changera rien, les strasbourgeois/schilikois vont cueillir les deux points de la victoire grâce à un exploit que l’on avait du mal à imaginer 60 minutes plus tôt!

Un succès crucial, puisqu’il nous permet de sortir de la zone rouge! Mais le numéro 68 de l’ESSAHB temporise en terminant par ces mots : « L’euphorie est passée, maintenant nous devons nous focaliser sur le déplacement à Caen (le 20 décembre) pour terminer cette phase aller de la meilleure des manières et valider cette belle victoire. Sinon ce match ne sera finalement qu’anecdotique… »

 

Crédit photos : Martial Lithard

SLG